Rechercher

Quand le terroir s'invite dans les quartiers

Atelier "Du jardin à l'assiette" aux Minguettes


L’association Santé-Goût-Terroir a animé ce samedi un atelier intitulé "Du jardin à l’assiette" en marge de "Vénichef", concours cuisine des collèges Elsa Triolet et Paul Eluard de Vénissieux, organisé par l'association Vrac, l'Ecole normale supérieure, le groupe Seb et le Grand Lyon. La carotte nouvelle, la betterave des Monts d'Or et la fraise de Pusignan se sont invitées à la table des élèves qui concourraient pour le titre de Junior chef décerné par des grands chefs (Grégory Cuilleron, Clovis Khoury, Thierry Capocci) et des journalistes gastronomiques.

Comment poussent une carotte, une betterave, une fraise ? Où sont-elles produites, dans quelles conditions et par qui ? Comment les conserve-t-on et comment les cuisine-t-on afin de conserver leur qualité nutritionnelle et gustative du jardin à l'assiette ? Autant de questions que les collégiens du concours Vénichef sont venus élucider. Si la plupart d’entre eux consommaient déjà chez eux des légumes, ils ont pu néanmoins découvrir à quoi ressemblent les plantes en terre et goûter des préparations culinaires originales comme par exemple de la betterave crue ou un gâteau carotte-fraise-betterave et soupe froide de fraise. Ils ont pu également comprendre les vertus "goût et santé" de la carotte, de la betterave et de la fraise. La préoccupation de certains éducateurs et enseignants présents portait surtout sur la manière de faire aimer les légumes aux enfants. Nos fiches distribuées rappellent, d'un coté l'origine et les bienfaits des produits, et de l'autre, la recette des plats dégustés et appréciés par les enfants comme les adultes. 

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de «Marguerite», programme de recherche-action et projet pédagogique conduit par Julie Le Gall, maître de conférence à l’Ecole normale supérieure de Lyon, et, l’Institut français de l’éducation. Ce projet, amorcé il y a trois ans, a pour objectif de reconnecter les jeunes collégiens des établissements sensibles du Grand Lyon à l’agriculture et à leur alimentation. Les réflexions et les actions au sein des établissements consistent à définir les moyens de maintenir une agriculture de proximité et de contribuer à la justice alimentaire.


L'approche sensorielle et cognitive de l'alimentation ainsi que la démonstration du lien entre agriculture et santé, signature de Santé-Goût-Terroir, expliquent notre plein engagement dans ce projet.