Rechercher

Petit épeautre de Haute-Provence, caviar des céréales

Conférence dégustation avec professionnels du tourisme dans les Alpes

Plus d’une trentaine d’organisations étaient réunies les 13 et 14 septembre 2017 pour un voyage d’études organisé par la Commission internationale de protection des Alpes (CIPRA France) autour du thème "Tourisme de demain". L’occasion pour Santé-Goût-Terroir de mettre à l'honneur le petit épeautre de Haute-Provence, céréale historique aux vertus nutritionnelles exceptionnelles et Indication Géographique Protégée depuis 2010.

Grâce à sa valeur nutritive sans comparaison, le petit épeautre est décrit depuis le Moyen-Age comme le “caviar des céréales”. Egalement appelé engrain, il a comme vrai nom Triticum Monococcum Boeticum (parce qu’il n'y a qu'un grain par coque). Le nom "épeautre" signifie quant à lui “grain vêtu”.

C'est la seule céréale à avoir gardé son intégrité depuis son origine (7500 ans). Variété rustique poussant sur des sols pauvres en moyenne montagne de la région du Mont Ventoux, au pays de Forcalquier ainsi que dans le sud des Hautes-Alpes, il occupe actuellement les anciennes terres à lavande. En rotation avec des légumineuses (pois chiches, lentilles), il reste à faible rendement (15/20 q/ha).


Sur le plan nutritionnel, le petit épeautre contient 4 fois plus de magnésium que le riz brun et son assimilation est favorisée par les protides qu'il contient en quantité importante. Il apporte un quart de notre ration journalière en calcium (2 verres de lait) et favorise sa fixation. Il contient 50% de phosphore en plus que le blé et 5 fois plus que le soja ; 30% de zinc en plus que le blé et 6 fois plus que le riz brun. Le gluten est en revanche bien moins présent :  7% pour le petit épeautre et 12% pour le froment. Du fait que les particules de gluten sont plus petites que chez le blé, ces éléments franchissent plus facilement la paroi intestinale. Il est donc très digeste.


Grâce à sa grande valeur pour la santé, le petit épeautre de Haute-Provence a donc un bel avenir devant lui !

Encyclopedie des plantes comestibles

Cette encyclopédie décrit environ 700 espèces de plantes alimentaires du monde entier, que l'on peut se procurer sur les marchés ou cueillir dans la nature. Grâce à un minutieux travail d'enquête sur le terrain et auprès des meilleurs spécialistes, l'auteur a recueilli des informations à la pointe des connaissances actuelles sur toutes ces espèces, sans omettre les plantes oubliées comme la manne terrestre, la graine de paradis ou le chervis.

Go to link