Rechercher

Jean-Robert Pitte, géographe du goût

Emission "J'ai déjà connu le bonheur", France Culture, dimance 12h45-13h30

Jean-Robert Pitte, professeur des Universités en géographie et membre de l’Institut, est avant tout spécialiste de la gastronomie. Il a obtenu en 2010 l’inscription par l’Unesco du repas gastronomique des Français sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (PCI). Il évoque aux côtés de Jean-Christophe Rufin sur France Culture, son amour pour les terroirs et la gastronomie. Il souligne ici le lien naturel entre le terroir et le bien-être des sociétés. 

Fort de son attachement à la bonne cuisine familiale, Jean-Robert Pitte aurait aimé être cuisinier. La voie universitaire l'a donc naturellement conduit vers l'étude des paysages, des terroirs et de la gastronomie. Auteur de nombreux ouvrages, dont "Accords Mets et Vins. Un art français" et plus récemment "L’Atlas gastronomique de la France", son plus grand souhait est de réconcilier ses contemporains avec leur alimentation afin de les réconcilier aussi avec leurs paysages, leur cadre de vie et leur territoire. S’il n’existe plus de rapport sacré de l’homme avec la nature, il reste selon lui une carte à jouer pour les reconnecter : l’alimentation ! «Les bons produits alimentaires créent de beaux paysages et quand vous avez un beau paysage, très souvent derrière il y a un produit merveilleux à boire ou à manger».


Le géographe reproche aux grandes surfaces de ne pas faire bon ménage avec les commerces de centre-ville. Il n’existe plus ce rapport que le commerçant de bouche tissait entre son produit et son client.  "Fort heureusement, il reste les marchés de centre-ville, grande spécialité française mais aussi italienne !" L’occasion ici de tisser un lien de complicité avec le marchand ou le producteur. On y crée un contact intime avec l’exploitation agricole qui nous fournit directement le produit. 


Jean-Robert Pitte évoque enfin le Repas gastronomique des Français dont l'objectif est non pas de promouvoir une cuisine haut de gamme, mais de reconnecter les gens à leur alimentation et donc à leur territoire. Il souhaite que tout un chacun s’empare de ce patrimoine, de cet héritage et cherche à le faire vivre en reprenant le chemin du marché, de la cuisine simple et du partage. Le Repas gastronomique doit avoir pour ambition de convaincre les gens que l’on peut faire des repas très bons et pas chers ! «L’essentiel est que ce soit une cuisine qui vienne de vous ». Et si vous aimez cette cuisine, que vous la faites aimer, "peut-être vous ferez-vous aimer en même temps !"


Santé-Goût-Terroir