Rechercher

Fromages dans les Coteaux du Lyonnais : prendre soin du terroir et des bêtes

Mis à jour : févr. 18


Elevage en prairie de vaches et de chèvres et transformation fromagère à Soucieu-en-Jarrest (69)


Christine Guillaume est agricultrice et fait de la transformation fromagère de vache et de chèvre à la ferme du Marjon à Soucieu-en-Jarrest à 20 km de Lyon dans les Coteaux du Lyonnais. Anciennement responsable du rayon fromage dans la grande distribution, elle a rejoint en 2000 le GAEC familial (Groupement agricole d'exploitation en commun) afin de valoriser le lait de la ferme, autrefois entièrement revendu à la coopérative. Au Marjon, la volonté est de communiquer avec la clientèle et de montrer ainsi les efforts entrepris en faveur de l’environnement, du bien-être animal, des conditions de travail et du goût.


La ferme compte 45 vaches laitières de race Prim’Holstein, 40 génisses, des veaux de lait, ainsi que 70 chèvres alpines chamoisées. Le tiers du lait de vache est transformé tandis que le reste part en laiterie. Le lait de chèvre est entièrement transformé en fromage. La labellisation «Agriculture biologique» est loin d’être un affichage ni une marche forcée pour la Ferme du Marjon. C’est une démarche qui va de soi en lien avec les convictions de l’équipe à propos de la biodiversité, du paysage, de la condition animale, du confort de travail, de l'économie circulaire et du circuit court. Les aléas font malgré tout souvent obstacle au bon déroulement des choses. Depuis deux ans, les conditions de production sont devenues plus difficiles avec l'addition de sérieuses sécheresses, d’hivers relativement secs et de pluies faibles au printemps ayant fortement fait baisser le niveau de la nappe phréatique. Les céréales et l’herbe du troupeau en ont pâti forcément.


Le troupeau pâture librement dans les prairies entourant la ferme. Les compléments alimentaires (blé, orge, maïs, foin et luzerne) ainsi que la paille sont entièrement produits sur l’exploitation. Les apports en engrais utilisés pour les cultures proviennent des fumiers de vaches et de chèvres. Des analyses de sol sont également effectuées régulièrement afin de vérifier l’état environnemental du sol. Et pour rendre transparente la production et donc montrer les efforts entrepris en faveur d’une agriculture durable, la ferme privilégie la vente directe et organise également tous les deux ans une journée porte ouverte. La Fête de la Pêche de Vigne, qui a lieu tous les premiers dimanches de septembre à Soucieu-en-Jarrest, est aussi un évènement auquel le GAEC participe activement. 


L’exploitation fait vivre quatre associés et trois salariés en équivalent temps plein. Trois personnes sont chargées de la fabrication des fromages et deux des yaourts.  Pour Christine Guillaume, les journées commencent à 7 h et se terminent à 20 h. Elle s’octroie une pause une fois par semaine et 1 à 2 semaines de vacances grand maximum. Elle souhaite changer les choses pour améliorer son emploi du temps en revoyant notamment l’organisation complète de l’équipe.


Parmi la gamme des délicieux produits que propose la ferme, on retrouve les fromages frais et affinés mi-secs ou crémeux, les yaourts en pot ou à boire, les fromages blancs, faisselles, crèmes et beurres crus mais aussi les flans, cervelles de canuts et autres fameuses préparations laitières à base de lait de vache ou de chèvre.


On peut retrouver la Ferme du Marjon tous les mercredis après-midi au marché des producteurs de la Place Carnot à  Lyon, ainsi que le jeudi matin à Millery, les vendredis et samedis soir de 18h30 à 19h30 au marché aux fruits de Vourles - attention ça ne dure qu’une heure ! - et le samedi matin à la Bussière-Oullins. Les ventes à la ferme ont lieu le vendredi soir 17 à 19 h. 


Santé-Goût-Terroir

Grand guide Slowfood

Pour la toute première fois, voici le guide des 100 produits français labellisés Slow food, avec les coordonnées de leurs producteurs et des grands chefs qui les cuisinent, pour pouvoir les (re)découvir, les goûter, les cuisiner…

Go to link