GL2.png

La Métropole de Lyon, dans le cadre de son programme d’éducation au développement durable (PEDD), nous apporte son soutien financier pour organiser et animer nos ateliers pédagogiques dans les collèges, au sein de nos projets de recherche-action.

pola-gde.jpg

Le réseau Marguerite, relié à l’Institut Français de l’Education et à l’Ecole normale supérieure de Lyon, vise à éveiller les collégiens et les lycéens à un questionnement critique sur l’agriculture et l’alimentation. Santé-Goût-Terroir, par sa participation à la vie du réseau, intervient régulièrement, au travers d’actions pédagogiques ponctuelles ou sur la durée, dans les collèges de la Métropole de Lyon et des départements du Rhône et de l’Ain.

BLEU-ORANGE-Logo.png

In Cuisine restaurant-librairie culinaire (pour les professionnels de la gastronomie,les amateurs et les épicuriens) accueille régulièrement nos événements «A la Table du producteur», conférences-dégustation mettant à l’honneur un producteur/un produit de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

logo-CIPRA1.jpg
univlyon2_logo201806-standard.png

L’Université Lumière Lyon 2 nous fait intervenir auprès des étudiants de Licence 3 professionnelle «Valorisation et gestion touristique des produits des terroirs et de la gastronomie». Nous dispensons des cours sur le goût et les implications professionnelles de l’approche gustative.

bds-quadri-vec jaune (1).png

La Boutique des sciences de l'Université de Lyon connecte le milieu de la recherche à la société civile et permet aux associations ou collectifs de citoyens de bénéficier de l'expertise d'une équipe universitaire et de consolider ainsi leurs actions, d’en évaluer l’impact ou d’expérimenter des approches innovantes. Nous avons amorcé ensemble le programme de recherche participative «Bien manger à Villeurbanne d’hier à aujourd’hui» et organisé ensemble plusieurs événements scientifiques liés à l'alimentation notamment dans le cadre de Pop'sciences.

La résidence autonomie du Val Foron appartient au réseau des frères des Écoles Chrétiennes. Elle est aujourd'hui une résidence ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans autonomes (religieux, laïcs, hommes ou femmes). Nous organisons ensemble des conférences-dégustation préfigurant un programme à dimension intergénérationnelle dans le commune de Caluire-et-Cuire.

LER.jpeg

Le Laboratoire d'Etudes rurales de l'Université Lyon 2 a encadré la collecte les données concernant l’histoire et le géographie culinaire des quartiers Buers-Croix-Luizet à Villeurbanne et confirme également son soutien scientifique au programme de recherche-action “Bien manger à Villeurbanne d'hier à aujourd'hui"

Lyon_1.jpeg

La mairie de Lyon 1er soutient financièrement nos actions de sensibilisation aux produits de la région avec l’Association du marché de la Croix Rousse dans le cadre de nos stands-dégustation sur les marchés. Chaque mois, un produit et un producteur du marché est mis à l'honneur afin de mieux faire connaître les vertus gustatives, nutritionnelles, et environnementales des produits locaux et de saison.

CCAS.jpeg

Le Centre communal d’action social, établissement public municipal qui accueille, oriente et aide les personnes en difficulté,  a financé en grande partie le montage, l'organisation et l'animation du programme de recherche participative «Bien manger à Villeurbanne d’hier à aujourd’hui» sur le volet budgétaire lié à l’intergénérationnel.

La CIPRA est une organisation faîtière à but non lucratif, non gouvernementale et indépendante qui œuvre depuis 1952 pour la protection et le développement durable des Alpes. L’objectif est que la vie dans les Alpes reste attractive pour les générations futures. Pour cela, l’espace alpin a besoin d’une nature riche et diversifiée et de paysages intacts.

Savoir-faire oubliés

"Bien manger à Villeurbanne d’hier à aujourd’hui", c’est le nom donné au travail sur l’histoire et la géographie de l’alimentation à Villeurbanne, initié par la Mairie et le Centre communal d'action sociale à destination des résidences Autonomie et de tous les séniors de la Ville. Cette mission a été confiée à l’association Santé-Goût-Terroir qui anime depuis mars des ateliers, des entretiens et des visites avec les résidents qui souhaitent témoigner.

Go to link