Manger plus pour se nourrir moins

25/05/2018

L'appauvrissement de la biodiversité agricole et ses conséquences sur notre alimentation

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 75% de la diversité des cultures de légumes, de fruits et de céréales a été perdue dans le monde entre 1900 et 2000. En France, alors qu’on cultivait plus de 50 000 variétés dans les années 1960, le Catalogue officiel des espèces cultivables n'en recense plus que 6500...

 

Le Catalogue officiel français des espèces et des variétés potagères garantit que les végétaux concernés sont commercialisables, résistants, stables, productifs et calibrés. Les critères de sélection des espèces portent sur le rendement, l’adaptation aux conditions de milieux et aux itinéraires techniques limitant les intrants, la résistance aux bio-agresseurs et aux stress abiotiques, l’aptitude à la transformation alimentaire et industrielle des produits issus de la récolte (GEVES, 2017). Autant dire que les variétés rustiques et anciennes ont été progressivement écartées, entrainant de surcroît une perte importante de la diversité variétale. De leur côté,  les grandes surfaces commerciales et les centrales d’achat ont voulu des produits cultivés et transportés en grosse quantité mais aussi stockés suffisamment longtemps entre la période de récolte et l'acte d'achat du produit. En incitant les agriculteurs à produire des variétés de céréales, de fruits et de légumes, recensées au catalogue officiel, la grande distribution a crée créé un "effet d’aspiration" et provoqué ainsi l'appauvrissement de la biodiversité domestique.

Quelle conséquence ? La biodiversité domestique en pâtit.  L'appauvrissement de la variété agricole et la généralisation d’espèces à haut rendement réduit ainsi la possibilité de manger varié et de donner la priorité à la culture de variétés céréalières, fruitières et légumières riches sur le plan nutritif. Ceci ouvre aussi la voie aux contaminations de masse ; les cultures mono-variétales étant bien plus vulnérables aux maladies que les cultures diversifiées qui font l’effet d’un tampon contre les maladies de grande ampleur.

Si la menace persiste, tout n'est cependant pas perdu pour le producteur et le consommateur. Il est aujourd'hui possible d’échanger entre particuliers des semences non inscrites au fameux catalogue officiel français des espèces et des variétés potagères. En 1997, a été créé, en annexe de ce document, un registre des variétés anciennes pour jardiniers amateurs sur lequel peuvent être inscrites les variétés anciennes notoirement connues destinées exclusivement à la vente en France et aux jardiniers amateurs, qui ne cultivent que pour leur propre consommation. En 2009, en créant la liste des variétés « sans valeur intrinsèque » destinées à des conditions de cultures particulières, ce registre de variétés potagères a été redéfini au niveau européen par la directive 2009/145 CE . Ces variétés, destinées à l’autoconsommation, sont maintenues par sélection conservatrice. Elles sont commercialisées sous forme de semences standard et vendues en petits conditionnements. Le bémol, c'est que le coût de l’inscription (plusieurs milliers d'euros) reste encore dissuasif pour bon nombre de petits producteurs et jardiniers de bonne volonté.

Santé-Goût-Terroir

Références :

Cité des sciences et de l’industrie, 2017, «Oui à la diversité des graines et des semences», consulté le 10 mars 2017, http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/juniors/lactu-des-juniors/oui-a-la-diversite-des-graines-et-des-semences/

FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), 2015, Etat des ressources en sol dans le monde, Résumé technique, FAO, 92 p

GEVES (Groupe d’études et de contrôle des variétés et des semences), 2017, «Inscription au catalogue officiel»

Please reload

19-20 octobre 2019, Villars-les-Dombes (01)

Journée "Poissons de Dombes"

Découverte de la Dombes à travers un week-end thématique autour de ses étangs, de ses poissons et de sa technique de pêche unique. Événement organisé par l'APPED, l'occasion pour le public d'accéder à des étangs moins connus pour assister à des pêches commentées et déguster des produits locaux.  C'est aussi le moment de découvrir les deux ateliers de transformation de la région et également les menus Poissons de Dombes® concoctés dans les restaurants partenaires.

Publics : tous public 
Tarif : Certaines animations seront payantes

http://www.poissonsdedombes.fr/

22-23 novembre 2019, Tours (37)

15e Rencontres Rabelais : Quelle éducation au goût pour la jeunesse ?

Quelle éducation au goût pour la jeunesse ? Comment transmettre aux plus jeunes, qu’ils soient dans le primaire, le secondaire ou à l’université, qu’ils soient dans le cercle familial ou en dehors de celui- ci, les principes qui fondent une alimentation bonne pour la santé et bonne pour la planète ? Comment faire prendre conscience à nos enfants et nos ados que la cuisine est aussi un territoire culturel où se resserrent les liens sociaux et qui permet l’ouverture aux autres ? Ce ne sont pas d’anodines questions qui agiteront les 15e Rencontres François Rabelais placées sous le haut patronage du Ministre de l’Éducation nationale, Monsieur Jean-Michel Blanquer. 

Entrée libre et gratuite

Villa Rabelais

116 boulevard Béranger 37000 Tours 

http://iehca.eu/sites/default/files/15emes_rencontres_francois_rabelais_-_22_et_23_novembre_2019_.pdf

22 fév-1er mars 2020, Paris

Alors que le nombre de paysans ne cesse de diminuer et que les prévisions à moyen terme sont pessimistes, le secteur agricole montre de nombreux signes de dynamisme parmi lesquels des innovations en pointe, des développements grâce à la digitalisation, un nombre croissant d’AOP et d’IGP, des jeunes générations de mieux en mieux formées, des offensives à l’export, ou encore un secteur bio performant…. Dans ce contexte, il est important de retisser les liens, montrer l’agriculture telle qu’elle est, donner l’envie de rejoindre le secteur et surtout, de transmettre ce qui fait la force et l’identité du monde agricole français : ses exploitations bien sûr, ses valeurs et ses savoir-faire.

Salon international de l'agriculture, de l'élevage, des cultures et filières végétales et des produits des régions de France

Parc des expositions, Porte de Versailles, 75015 Paris

9-19h

Please reload